Bombarder les civils, ce n'est pas la guerre, c'est un crime.

L’utilisation des armes explosives en zones peuplées est une violation du droit international humanitaire. Les populations civiles doivent être protégées !

 

L’usage des armes explosives (mines, bombes à sous-munitions, missiles, roquettes, obus, bombes aériennes…) en zones peuplées fait chaque année des dizaines de milliers de nouvelles victimes parmi les civil.Ces armes provoquent des souffrances et des blessures graves allant jusqu’à l’amputation, causent des handicaps lourds et des traumatismes psychologiques profonds. Elles détruisent les habitations, les écoles, les hôpitaux… Après le conflit, les armes qui n’ont pas explosé à l’impact constituent non seulement un danger pour la sécurité des populations mais aussi un obstacle à la reconstruction du pays. Elles plongent ainsi les populations dans la plus grande pauvreté sans aucun moyen de subsistance, condamnant tout avenir et développement.

Handicap International appelle les Etats à : 

  1. Reconnaître l'ampleur de la menace que l'utilisation d'armes explosives en zones peuplées fait peser sur les populations civiles. 
  2. Condamner publiquement tout utilisation d'armes explosives en zones peuplées.
  3. S'engager à oeuvrer pour mettre fin à l'utilisation d'armes explosives en zones peuplées, et notamment soutenir les initiatives internationales allant dans ce sens.
  4. Contribuer à l'assistance aux victimes, au déminage des zones affectées et aux efforts de prévention.

Le Luxembourg a la capacité d’agir. Signez maintenant notre appel !

 

Les champs marqués (*) sont obligatoires.

Objectif 1 000 000
Counter Image