Goto main content
 
 

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante

Mines et autres armes Urgence
Ukraine

Depuis le 10 mai dernier, la Russie mène une nouvelle offensive dans la région. Avec la détérioration de la situation sécuritaire, les besoins humanitaires ne cessent d’augmenter.

Vue générale dans le sud de la ville de Dnipro avec des champs et des barrières militaires en octobre 2023

Vue générale dans le sud de la ville de Dnipro en octobre 2023 | © T. Nicholson / HI

Bombardements incessants, destructions massives d'infrastructures publiques et privées, attaques contre des installations énergétiques : depuis le 10 mai dernier, de violents combats font rage dans la région de Kharkiv, la deuxième plus grande ville d'Ukraine.


Cette nouvelle offensive Russe a coûté la vie à au moins 35 civils et forcé plus de 17 000 personnes à fuir leur domicile, selon les Nations Unies. Et ces chiffres risquent d’augmenter dans les prochains jours.


Les civils sont les premières victimes


Ce sont les civils qui restent les premières victimes de l'utilisation massive d'armes explosives dans la région.Samedi 25 mai dernier, un bombardement a touché un supermarché dans la ville de Kharkiv, tuant au moins 16 personnes. Quelques jours plus tôt, des frappes aériennes avaient touché un centre de loisirs.


Alors que les combats s'intensifient, les évacuations de civils deviennent de plus en plus dangereuses, ce qui est très inquiétant pour les groupes les plus vulnérables, notamment les personnes handicapées, les personnes âgées et les enfants.


Les personnes déplacées ont un besoin urgent d'assistance : nourriture, eau, vêtements, produits d'hygiène. Dans ce contexte, l'aide humanitaire, y compris le soutien psychologique, est essentielle, car certains d'entre eux ont déjà dû fuir les combats par le passé et pourraient ne jamais être en mesure de rentrer chez eux. L'impact à long terme de cette vague de violence sur les populations civiles est terrible.


191 tonnes d’aide humanitaire livrée et un espace de stockage à Kharkiv


HI a déjà livré 191 tonnes d'aide humanitaire, y compris des kits médicaux et des kits d'hygiène, pour le compte d'organisations humanitaires partenaires dans la région de Kharkiv par le biais de son unité Atlas Logistique, spécialisée dans la logistique d’urgence.


HI met également à disposition des autres organisations humanitaires un espace de stockage dans la ville de Kharkiv pour les soutenir dans l’acheminement le plus rapide possible de l’aide humanitaire dans la région.
HI et d'autres organisations humanitaires continuent de suivre l’évolution des besoins afin de garantir une réponse appropriée.


Garantir un accès sur et sans entrave aux organisations humanitaires


Des centaines de milliers de personnes sont encore sur place, parfois à quelques dizaines de kilomètres de la ligne de front.

Il est urgent que les belligérants garantissent un accès sûr et sans entrave aux ONG humanitaires, en particulier dans les zones difficiles d'accès, afin d'aider les personnes les plus vulnérables (notamment les personnes âgées, les personnes handicapées et les enfants) qui ne veulent pas ou ne peuvent pas partir.  

HI rappelle à toutes les parties au conflit de respecter en permanence le droit international humanitaire. Ces attaques indiscriminées touchant les civils et les infrastructures civiles doivent cesser, car elles sont strictement interdites par le droit international humanitaire.

 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Nicolas Klein

Nicolas Klein
Responsable Communication institutionnelle
(+352) 42 80 60 28
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI déplore la mort tragique d'un membre de son personnel à Gaza
© HI
Urgence

HI déplore la mort tragique d'un membre de son personnel à Gaza

Handicap International / Humanity & Inclusion (HI) est profondément attristée et indignée par la mort de sa collègue Muna et de toute sa famille, après que les forces israéliennes ont bombardé sans discernement sa maison dans le sud de Deir Al-Balah, à Gaza, le 8 juin 2024.

Journée mondiale d'action le 2 mai : Cesser tout transfert d'armes
© HI
Mines et autres armes Urgence

Journée mondiale d'action le 2 mai : Cesser tout transfert d'armes

Au sein de la coalition #CeasefireNow, Handicap International participe le 2 mai à une Journée mondiale d'action appelant à cesser tout transfert d’armes à Israël et aux groupes armés palestiniens, et demande un cessez-le-feu immédiat à Gaza.

Aucun endroit sûr à Gaza : Khan Younès est inhabitable
© HI
Urgence

Aucun endroit sûr à Gaza : Khan Younès est inhabitable

Alors que la guerre à Gaza entre dans son septième mois, Handicap International exprime sa profonde inquiétude quant à la sécurité des milliers de familles qui pourraient être forcées de quitter Rafah pour se rendre à Khan Younès et dans d'autres zones de la bande de Gaza.