Goto main content
 
 

Développer l’agriculture locale pour faire face à la crise alimentaire

Prévention et santé
République démocratique du Congo

Dans le Kasaï central en RDC, Handicap International met en œuvre des projets d’agroécologie, pour aider les communautés à faire face à la crise alimentaire qui les menace.

Préparation de kits maraîchers, dans le cadre d’un projet de sécurité alimentaire dans la province du Kasaï, RDC.

Préparation de kits maraîchers, dans le cadre d’un projet de sécurité alimentaire dans la province du Kasaï, RDC. | © HI

Aider les agriculteurs à relancer leur activité

La province du Kasaï central, en République démocratique du Congo, connaît une forte insécurité alimentaire avec plus de 35 % de sa population qui est en insécurité alimentaire sévère, ce qui entraîne une hausse de la malnutrition. Pour aider les personnes vulnérables à y faire face, Handicap International met en œuvre un projet dans la région de Dibaya. L'association déploie des activités de relance agricole et d’aide alimentaire, qui bénéficieront à près de 5.500 ménages, soit plus de 32.500 personnes

En mars 2022, Handicap International a réalisé une distribution de kits maraîchers ciblant plus de 4.700 ménages. Les kits étaient composés d’une bèche, de houes, d’une binette, d’un râteau, d’un arrosoir et de 5 sachets de semences maraîchères : choux, gombo, aubergine, tomate et amarante.

Développer de nouvelles compétences agroécologiques

Les équipes de Handicap International ont formé 63 « agriculteurs relais » aux bonnes pratiques maraîchères, en collaboration avec les services techniques de l’État. Cette formation a pour but de renforcer leurs compétences en lien avec une agriculture respectueuse de l’environnement, comme le développement de cultures sans utilisation de pesticides chimiques ou la production d’engrais naturel. L’objectif est de pérenniser les activités agricoles, notamment grâce à l’utilisation de produits locaux pour les engrais : débris végétaux, cendre, déjections animales, etc. Les agriculteurs relais diffuseront leurs connaissances au sein de leurs communautés, ce qui permettra de transférer les compétences à de nombreuses autres personnes.

Agnès Nkaya, agricultrice relais du village Kabenguelé, témoigne : « C’est la première fois que nous bénéficions d’une telle formation au village. Elle nous est très utile, car nous rencontrons des problèmes avec la fertilité de nos terres agricoles et la protection de nos cultures contre les animaux nuisibles et les maladies. Pendant cette formation, les équipes de Handicap International nous ont appris à installer un périmètre maraîcher, à reconnaitre un sol fertile et approprié pour la production des légumes, à confectionner les plates-bandes et à faire les semis. Le module qui m’a le plus intéressée est celui sur les fertilisants naturels, notamment le compost de sept jours. Ce sont des connaissances que nous recherchons pour améliorer nos pratiques et nos productions. Nous avons toutes les matières premières disponibles dans nos villages mais nous ne savions pas comment les valoriser. Grâce à cette formation, je n’aurai plus de problème dans ma production car je fabriquerai moi-même mes fertilisants naturels ».

« Je suis bien outillée et je formerai les bénéficiaires de mon village, comme j'ai été formée moi-même. Ce sera aussi l’opportunité de m’approprier davantage ces techniques. En plus de nous apporter des connaissances, Handicap International nous a fourni du matériel – imperméable, bottes, corde, registre – pour faciliter la formation des autres bénéficiaires. J’en ferai bon usage ! »

Agnès Nkaya, agricultrice relais du village Kabenguelé


 Projet VERT : Handicap International s'engage à réduire les effets néfastes du changement climatique sur les populations vulnérables et marginalisées du monde. Nous préparons les communautés à faire face aux chocs et aux stress climatiques et nous répondons aux crises amplifiées par les facteurs environnementaux. Nous considérons les facteurs de vulnérabilité ou d'exclusion liés au handicap, au genre et à l'âge dans toutes nos actions, et nous plaidons pour que les praticiens et les politiciens intègrent aussi cette approche dans leur travail sur le climat. L'association est également déterminée à réduire sa propre empreinte écologique en adaptant et en mettant en œuvre des approches de l'action humanitaire respectueuses de l'environnement.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Aude Labbé-Videau

Aude Labbé-Videau
Chargée de Communication / Éducation au Développement et à la Sensibilisation
(+352) 42 80 60 33
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Prévenir la violence envers toutes les femmes, avec ou sans handicap
© L. PEREIRA /HI
Prévention et santé

Prévenir la violence envers toutes les femmes, avec ou sans handicap

La violence envers les femmes est un problème international. Illustration en Bolivie, où Handicap International agit pour réduire les risques et protéger les femmes handicapées, davantage exposées. Focus à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le 25 novembre.

 « Volcan Nyiragongo : de nombreuses personnes ont perdu leur logement »
© HI
Urgence

« Volcan Nyiragongo : de nombreuses personnes ont perdu leur logement »

Témoignage de Jérémy Mouton, chargé de veille et préparation aux urgences pour HI, en direct de la République démocratique du Congo : 

Volcan Nyiragongo à Goma, Nord-Kivu : Handicap International vient en aide aux plus vulnérables
© J. De Beaucorps / HI
Urgence

Volcan Nyiragongo à Goma, Nord-Kivu : Handicap International vient en aide aux plus vulnérables

HI vient en aide aux plus vulnérables après les déplacements de populations liées à l’éruption du volcan Nyiragongo à proximité de Goma, au Nord Kivu (République démocratique du Congo).