Goto main content
 
 

Rawan marche à nouveau, un an après le séisme

Réadaptation Urgence
Syrie

Lors du séisme du 6 février 2023 qui a frappé la Syrie, Rawan est restée coincée sous les décombres pendant 6 heures, les jambes écrasées.

Rawan, 12 ans, en train de suivre des séances d’exercices à l’hôpital d’Aqrabat.

Rawan, 12 ans, en train de suivre des séances d’exercices à l’hôpital d’Aqrabat. | © HI

Plus de 6 000 personnes ont été tuées et 10 000 autres blessées dans le nord-ouest de la Syrie, suite au tremblement de terre du 6 février 2023, alors que le pays était déjà déchiré par 12 ans de guerre. Handicap International et ses partenaires ont aidé plus de 10 000 personnes. Rawan a souffert d’un syndrome d'écrasement et a été soutenue par l'association pendant sa convalescence.

Rawan a perdu de nombreux proches

Rawan est une petite fille de 12 ans qui vivait à Idlib, en Syrie. Elle a perdu de nombreux membres de sa famille lors du tremblement de terre du 6 février 2023, notamment sa mère et sa sœur.

« Nous dormions lorsqu’il y a eu le tremblement de terre. La maison a tremblé puis s'est effondrée. Nous avons pu nous échapper. »

Elle et son père sont les seuls survivants. Leur maison s’est effondrée. Rawan est restée coincée sous les décombres pendant 6 heures, les jambes écrasées par les gravats. Elle a été sauvée par les secouristes et immédiatement transférée à l'hôpital pour y recevoir les premiers soins.

Piégée sous les décombres

Rawan était incapable de bouger. Après deux mois de traitement intensif, elle a été transférée en avril à l'hôpital Aqrabat, partenaire de Handicap International, pour bénéficier de chirurgie orthopédique et reconstructive. Elle présentait de graves lésions dans la région pelvienne et à la cuisse gauche à cause de l’écrasement qu’elle avait subie.

Une longue convalescence

Rawan a commencé son rétablissement avec l'équipe de réadaptation physique et de soutien psychosocial de l’hôpital, sous la supervision de Handicap International.

En raison de sa blessure, les équipes ont diagnostiqué des faiblesses musculaires, des spasmes et une mauvaise posture. L'équipe de rééducation s'est efforcée d'améliorer son autonomie fonctionnelle en lui apprenant à se déplacer dans son lit, à s'asseoir et à se tenir debout, ainsi qu'à utiliser un déambulateur. L'étape suivante a consisté à améliorer son équilibre pour qu'elle puisse marcher seule.

L'équipe psychosociale l'a aidée à surmonter sa peine et à accepter sa nouvelle vie. Pendant les séances, elle a utilisé le dessin et la peinture pour exprimer ses sentiments. Les travailleurs psychosociaux l'ont aidée à reprendre confiance et à accepter la réadaptation. Ils ont réussi à atténuer la peur du traitement et l'ont motivée à s'engager dans les exercices. Elle a pu également téléphoner à ses proches, ce qui l'a beaucoup aidée.

Après 12 séances de rééducation physique, Rawan est sortie de l'hôpital. Elle marche à nouveau et est prête à reprendre sa vie avec ses amis et son père.

Elle continue les exercices

Même après sa sortie de l'hôpital, elle continue d'assister à des séances de soutien psychosocial et à faire des exercices de rééducation.

Elle affirme qu'elle travaillera dur pour devenir maîtresse d’école quand elle sera grande.

Le tremblement de terre du 6 février 2023

Dans la nuit du 5 au 6 février 2023, un tremblement de terre de magnitude 7,8 a secoué le sud-est de la Turquie, près de la frontière syrienne, avec des milliers de répliques. La catastrophe a touché au moins 15,73 millions de personnes en Turquie et en Syrie, faisant plus de 55 000 morts et près de 130 000 blessés. Des millions de personnes ont été déplacées. En Syrie, le tremblement de terre a exacerbé les effets de la guerre en cours, aggravant la crise pour quelque 3,7 millions d'enfants.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Nicolas Klein

Nicolas Klein
Responsable Communication institutionnelle
(+352) 42 80 60 28
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les humanitaires ne sont pas et ne doivent jamais être une cible
© V. de Viguerie / HI
Mines et autres armes Urgence

Les humanitaires ne sont pas et ne doivent jamais être une cible

Le jeudi 1er février, deux travailleurs humanitaires ont été tués et d'autres blessés lors de l'attaque de leur véhicule dans l'oblast de Kherson. 

Syrie : un an après le séisme, elles retrouvent le sourire
© HI
Réadaptation Urgence

Syrie : un an après le séisme, elles retrouvent le sourire

Le 6 février 2023, un terrible séisme frappait le nord-ouest de la Syrie. Parmi les nombreux survivants soutenus par Handicap International et ses partenaires, voici les histoires de quatre jeunes filles très courageuses.

Destruction du bureau de HI à Gaza
© HI
Urgence

Destruction du bureau de HI à Gaza

Situé dans le quartier de Rimal à Gaza City, le bureau de Handicap International a été entièrement détruit lors d'un bombardement le 31 janvier 2024.