Goto main content
 
 

Adoption le 18 novembre de l'accord international contre les bombardements urbains

Mines et autres armes
International

Les États sont invités le 18 novembre à Dublin pour adopter l'accord international contre les bombardements en zones peuplées.

Conférence pour la présentation finale du texte de l'accord international sur les armes explosives dans les zones peuplées en juin 2022.

Conférence pour la présentation finale du texte de l'accord international sur les armes explosives dans les zones peuplées en juin 2022. | © HI

Les États signeront l'accord contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées le 18 novembre à Dublin. De nombreux États se sont engagés à l'approuver.

De nombreux États devraient signer

Conférence pour la présentation finale du texte de l'accord international sur les armes explosives dans les zones peuplées en juin 2022. Au terme d'un processus diplomatique de trois ans, les États, les agences des Nations unies, les organisations internationales et régionales et la société civile participeront à une conférence internationale de haut niveau le 18 novembre à Dublin pour adopter l'accord international contre l'utilisation d'armes explosives dans les zones peuplées.

Fin de trois ans de négociations diplomatiques

Lors de la dernière conférence, en juin dernier, 50 États ont finalisé le texte d'une déclaration politique sur l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. Une majorité écrasante d'États a approuvé le texte final de cette déclaration.

De nombreux États, dont l’Allemagne, la Belgique, la Bulgarie, la Corée du Sud, les États-Unis, la France, la Norvège, la Suisse, le Royaume-Uni et la Suède ont exprimé leur intention d'approuver la déclaration lorsqu'elle sera ouverte à la signature lors de la prochaine conférence de signature à Dublin ou ont indiqué qu'ils travaillaient dans ce sens.

Un changement

L'accord engage les États à imposer des limites à l'utilisation d'armes explosives dans les zones peuplées afin de prévenir les dommages aux civils. Il engage également les États à aider les victimes et à faire face aux conséquences à long terme des dommages et de la destruction des infrastructures civiles.

Mise en œuvre

Une fois l'accord signé, les États devront s'employer à le mettre en œuvre sans tarder, en élaborant des politiques au niveau national qui modifieront les pratiques sur le terrain.

HI et ses partenaires de l’International Network on Explosive Weapons (INEW) suivront activement ce processus. Avec l'Explosive Weapons Monitor co-créé par HI en 2022, nous surveillerons les politiques et les pratiques militaires pour assurer une meilleure protection des civils contre les armes explosives. Notre objectif est de faire en sorte que cet accord international apporte de réels changements pour les personnes touchées par la guerre.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Nicolas Klein

Nicolas Klein
Responsable Communication institutionnelle
(+352) 42 80 60 28
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante
© T. Nicholson / HI
Mines et autres armes Urgence

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante

Depuis le 10 mai dernier, la Russie mène une nouvelle offensive dans la région. Avec la détérioration de la situation sécuritaire, les besoins humanitaires ne cessent d’augmenter.

Journée mondiale d'action le 2 mai : Cesser tout transfert d'armes
© HI
Mines et autres armes Urgence

Journée mondiale d'action le 2 mai : Cesser tout transfert d'armes

Au sein de la coalition #CeasefireNow, Handicap International participe le 2 mai à une Journée mondiale d'action appelant à cesser tout transfert d’armes à Israël et aux groupes armés palestiniens, et demande un cessez-le-feu immédiat à Gaza.

Mettre fin aux destructions massives et dommages causés aux civils dans les zones peuplées
© HI
Droit Mines et autres armes Prévention et santé

Mettre fin aux destructions massives et dommages causés aux civils dans les zones peuplées

Les États se sont réunis à Oslo pour examiner la mise en œuvre de la déclaration politique contre les bombardements et les pilonnages dans les villes.