Goto main content
 
 

Convention relative aux droits des personnes handicapées : le rôle majeur de Handicap International

Droit Insertion
International

Il y a dix ans, la Convention relative aux droits des personnes handicapées étaient adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies. Elle a été adoptée depuis par 168 États. Handicap International a joué un rôle majeur pour l’élaboration de ce texte.

Adoption par l'ONU en 2006 de la Convention relative aux droits des personnes handicapées, dont Handicap International a contribué à l'élaboration

Adoption par l'ONU en 2006 de la Convention relative aux droits des personnes handicapées, dont Handicap International a contribué à l'élaboration | © C. Dixon / Handicap International

Au moment de l’élaboration de la Convention, l’association a fait en sorte que les personnes handicapées vivant dans les pays pauvres participent aux discussions, que leur voix soit entendue. Cela a impliqué notamment un travail de coordination et de traduction pour qu’elles puissent suivre les débats, et pour leur permettre de faire passer leurs messages.

L’association s’est également beaucoup investie pour qu’un article de la Convention soit dédié à la coopération internationale : en créant une obligation pour les États donateurs d’appliquer les dispositions de la Convention à leur aide internationale, Handicap International a fait en sorte que les préoccupations, besoins et priorités des personnes handicapées soient intégrés dans tout financement des actions de coopération.

Combiner préoccupations et discriminations

Les personnes handicapées ont ainsi pu témoigner sur leur vécu au quotidien, leurs situations particulières… des choses invisibles pour des personnes non handicapées… Il était important de refléter la diversité des discriminations. La situation d’une femme avec un handicap auditif dans une zone isolée du Kenya n’est effectivement pas la même que celle d’un homme aveugle en Europe.

Un des succès de cette Convention a justement été de parvenir à combiner dans un texte unique les différentes préoccupations et discriminations telles qu’elles sont vécues par des groupes de personnes handicapées très variés.

> En savoir plus sur la Convention

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Aude Labbé-Videau

Aude Labbé-Videau
Chargée de Communication / Éducation au Développement et à la Sensibilisation
(+352) 42 80 60 33
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

82 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes
© G. Lordet / HI
Droit Mines et autres armes Mobilisation Sensibilisation

82 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes

Reconnaissant les conséquences humanitaires dévastatrices des bombardements et des pilonnages des villes, 82 États, dont le Luxembourg, ont adopté le 18 novembre 2022 à Dublin un accord international historique visant à mieux protéger les civils de l'utilisation des armes explosives en zones peuplées.

Adoption le 18 novembre de l'accord international contre les bombardements urbains
© HI
Mines et autres armes

Adoption le 18 novembre de l'accord international contre les bombardements urbains

Les États sont invités le 18 novembre à Dublin pour adopter l'accord international contre les bombardements en zones peuplées.

Après 11 ans de guerre en Syrie, le déminage reste essentiel
© DR
Mines et autres armes

Après 11 ans de guerre en Syrie, le déminage reste essentiel

Après 11 ans de guerre, la menace de 300.000 restes explosifs pèse sur 10 millions d’habitants.