Goto main content
 
 

Destruction du bureau de HI à Gaza

Urgence
Palestine

Situé dans le quartier de Rimal à Gaza City, le bureau de Handicap International a été entièrement détruit lors d'un bombardement le 31 janvier 2024.

Handicap International

© HI

Le bâtiment est complètement détruit. Aucun membre du personnel de Handicap International n'était présent, mais nous ne disposons pas d'informations sur d'éventuelles autres victimes dans les environs. Aucune alerte ou avertissement n'a été donné à Handicap International, bien que les coordonnées du bâtiment aient été dûment communiquées au système de notification mis en place par les Nations Unies et les forces israéliennes pour éviter que des locaux humanitaires ne soient pris pour cible par inadvertance.

La priorité de notre organisation est d'assurer la sécurité et la santé de notre personnel et de nos bénévoles à Gaza, ainsi que de pouvoir fournir une assistance aux civils affectés par le conflit.

Depuis le 7 octobre, au moins 26 751 Palestiniens ont été tués à Gaza et quelque 65 636 blessés par les bombardements continus des forces israéliennes. Les représailles israéliennes font suite aux attaques du Hamas du 7 octobre, au cours desquelles 1 200 Israéliens ont été tués et 240 Israéliens et ressortissants étrangers ont été pris en otage.

Nous appelons les parties au conflit à respecter le droit international humanitaire. Elles doivent assurer la protection des civils et des infrastructures civiles. Elles doivent assurer la fourniture d'une aide humanitaire rapide et sans entrave. Le personnel médical et humanitaire ainsi que leurs infrastructures doivent être protégés.

« Nous sommes profondément préoccupés par le fait que ces derniers mois, de nombreux bâtiments civils où des ONG ont leurs bureaux, des écoles ou des habitations de civils ont été détruits. C'est, une fois de plus, la démonstration que nulle part à Gaza la population n’est en sécurité. Cela doit cesser, et pour cela un cessez-le-feu immédiat et durable est la seule solution. »

Federico Dessi, Directeur régional de Handicap International au Moyen-Orient

Handicap International demande haut et fort de mettre fin à l'utilisation des armes explosives à Gaza, car elles ont un impact systématique et aveugle sur les civils et menacent l'accès aux services essentiels pour des centaines de milliers de personnes, notamment les abris, l'eau, l'électricité et l'aide humanitaire. Elles empêchent également les agences d'aide humanitaire de répondre de manière adéquate et rapide aux besoins considérables et croissants des civils.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Nicolas Klein

Nicolas Klein
Responsable Communication institutionnelle
(+352) 42 80 60 28
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les humanitaires ne sont pas et ne doivent jamais être une cible
© V. de Viguerie / HI
Mines et autres armes Urgence

Les humanitaires ne sont pas et ne doivent jamais être une cible

Le jeudi 1er février, deux travailleurs humanitaires ont été tués et d'autres blessés lors de l'attaque de leur véhicule dans l'oblast de Kherson. 

Syrie : un an après le séisme, elles retrouvent le sourire
© HI
Réadaptation Urgence

Syrie : un an après le séisme, elles retrouvent le sourire

Le 6 février 2023, un terrible séisme frappait le nord-ouest de la Syrie. Parmi les nombreux survivants soutenus par Handicap International et ses partenaires, voici les histoires de quatre jeunes filles très courageuses.

Rawan marche à nouveau, un an après le séisme
© HI
Réadaptation Urgence

Rawan marche à nouveau, un an après le séisme

Lors du séisme du 6 février 2023 qui a frappé la Syrie, Rawan est restée coincée sous les décombres pendant 6 heures, les jambes écrasées.