Goto main content
 
 

Enfants handicapés et non handicapés ensemble à l’école

Droit Insertion
International

Beaucoup d’enfants handicapés ne sont jamais allés à l’école. Voici comment HI travaille pour inclure des enfants sourds et aveugles à l’école primaire.

Un enfant aveugle dans une école en Afrique

Un enfant aveugle dans une école en Afrique | © HI

Une rentrée à l’école, ça se prépare. Surtout quand on est un enfant aveugle  ou sourd et que l’école est un monde tout nouveau. HI est là pour accompagner ces enfants.

Etre capable de communiquer avec un nouvel entourage

HI enseigne le langage des signes aux enfants malentendants, au moins les notions élémentaires comme l’alphabet en langue des signes, l’écriture des voyelles, ensuite les consonnes, etc. Nous procédons de façon très progressive. Nous initions également les malvoyants au code braille, à comment placer un papier sur une tablette braille et l’utiliser pour écrire en braille…

Que la rentrée ne soit pas un choc

Les enfants handicapés vont rentrer dans un monde totalement nouveau : l’école, avec plein d’autres enfants, de nouveaux camarades. Pour qu’ils ne soient pas perdus et troublés le jour de la rentrée, nous les préparons : nous leur apprenons les règles de la vie à l’école, comme demander l’autorisation avant de sortir de la classe, et des règles ou des gestes de la vie de courante : s’habiller seul, faire sa toilette, bien mâcher et déglutir quand on mange, comment ranger ses affaires quand on est aveugle, comment utiliser des toilettes publiques... 

Etre à l’aise dans ce nouvel environnement

Le premier jour, nous faisons faire le tour de l’école aux nouveaux élèves handicapés pour qu’ils se fassent se familiarisent avec leur environnement scolaire, qu’ils retrouvent facilement les toilettes, comprennent la configuration de la classe...

Pour les malvoyants, nous leur avons appris avant à s’orienter et se déplacer avec une canne blanche.

Des enseignants formés

Nous sensibilisons les enseignants aux besoins spécifiques des enfants handicapés pour suivre la classe dans de bonnes conditions : les placer devant afin qu’ils entendent bien ce que dit le professeur, faire toucher les objets  (craie, ardoise, sac, stylo, par exemple) en question pour qu’ils comprennent.

Pour les enfants sourds, nous conseillons au professeur de ne jamais parler en tournant le dos aux élèves car ils ont besoin de la lecture labiale qui les aide à comprendre et à traiter l’information.

Au lieu de désigner un élève en disant, par exemple, « toi, tu peux faire cela… ? », nous demandons aux équipes enseignantes d’appeler chaque enfant par son prénom. Cela facilite l’intégration des enfants aveugles qui vont retenir le nom de chaque élève, leur voix et leur emplacement dans la classe.

Ce n’est pas les enfants le problème !

HI a maintenant plus de 15 ans d’expérience dans l’éducation inclusive c’est-à-dire l’intégration des enfants handicapés dans l’école ordinaire, avec les autres enfants, non handicapés. Cela se passe toujours bien. Handicapés ou non, les enfants jouent ensemble, viennent à l’école ensemble. Ce sont les adultes qui sont à l’origine des préjugés sur le handicap. Les enfants, entre eux, il n’y a aucun problème.

---

HI et l’éducation inclusive

En 2020, HI mène 52 projets dans 27 pays en Afrique de l’Ouest, centrale, du Nord et de l’Est, au Moyen-Orient et en Asie. Son travail se concentre particulièrement sur les enfants handicapés – les jeunes « apprenants » les plus vulnérables et exclus dans le monde, dans les contextes d’urgence humanitaires, tout comme dans les contextes de développement. HI vise à renforcer la scolarisation des enfants et des jeunes adultes handicapés à l’école.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Aude Labbé-Videau

Aude Labbé-Videau
Chargée de Communication / Éducation au Développement et à la Sensibilisation
(+352) 42 80 60 33
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

82 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes
© G. Lordet / HI
Droit Mines et autres armes Mobilisation Sensibilisation

82 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes

Reconnaissant les conséquences humanitaires dévastatrices des bombardements et des pilonnages des villes, 82 États, dont le Luxembourg, ont adopté le 18 novembre 2022 à Dublin un accord international historique visant à mieux protéger les civils de l'utilisation des armes explosives en zones peuplées.

Adoption le 18 novembre de l'accord international contre les bombardements urbains
© HI
Mines et autres armes

Adoption le 18 novembre de l'accord international contre les bombardements urbains

Les États sont invités le 18 novembre à Dublin pour adopter l'accord international contre les bombardements en zones peuplées.

Après 11 ans de guerre en Syrie, le déminage reste essentiel
© DR
Mines et autres armes

Après 11 ans de guerre en Syrie, le déminage reste essentiel

Après 11 ans de guerre, la menace de 300.000 restes explosifs pèse sur 10 millions d’habitants.