Goto main content
 
 

Heba peut de nouveau marcher, grâce à sa prothèse

Mines et autres armes Réadaptation
Yémen

Heba est une jeune fille de 13 ans. L’an dernier, sa maison de Sa’dah a été touchée par une frappe aérienne. Elle a été gravement blessée à la jambe et a dû être amputée.

Heba avec Fadia, la kinésithérapeute de HI.

Heba avec Fadia, la kinésithérapeute de HI. | © HI

Après une frappe aérienne, Heba a été transportée en urgence à l’hôpital Al-Thawra de Sa’dah. Sa blessure à la jambe gauche était si grave qu’elle a dû être immédiatement amputée.

« Quand je suis sortie du coma au bout de deux jours, j’ai vu que ma jambe n’était plus là et je me suis sentie très triste », raconte-t-elle.

À l’hôpital, l’équipe de HI lui a expliqué qu’elle pourrait bénéficier d’une prothèse et marcher de nouveau. Trois semaines plus tard, l’équipe a pris ses mesures pour fabriquer une prothèse. Heba l’a rapidement essayée.

Elle bénéficie d’un programme de réadaptation comprenant des exercices d’équilibre, de rééducation à la marche et de renforcement musculaire pour pouvoir marcher avec sa prothèse de jambe.

Estime de soi

Au yémen, Heba fait des exercices d'équilibre avec sa kiné de HI.Heba peut désormais monter et descendre les escaliers. « Avant, j’étais alitée et je ne pouvais pas me lever ni marcher, car je manquais d’équilibre », se souvient-elle. « Je suis tellement heureuse d’avoir cette prothèse ! Je voudrais retourner à l’école. J’espère devenir pharmacienne », explique-t-elle.

Plus tard, elle aimerait acheter un grand terrain et construire une pharmacie qui distribuerait gratuitement des médicaments aux plus pauvres.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Aude Labbé-Videau

Aude Labbé-Videau
Chargée de Communication / Éducation au Développement et à la Sensibilisation
(+352) 42 80 60 33
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

82 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes
© G. Lordet / HI
Droit Mines et autres armes Mobilisation Sensibilisation

82 États entrent dans l'histoire en approuvant l'accord international contre les bombardements sur les villes

Reconnaissant les conséquences humanitaires dévastatrices des bombardements et des pilonnages des villes, 82 États, dont le Luxembourg, ont adopté le 18 novembre 2022 à Dublin un accord international historique visant à mieux protéger les civils de l'utilisation des armes explosives en zones peuplées.

« Le traité d’Ottawa est crucial pour nos opérations de déminage au Liban »
© HI
Mines et autres armes

« Le traité d’Ottawa est crucial pour nos opérations de déminage au Liban »

Roger Eid est responsable des opérations de déminage de HI au Liban. Il nous explique l’importance du déminage et comment sont réalisées ces opérations indispensables.

Adoption le 18 novembre de l'accord international contre les bombardements urbains
© HI
Mines et autres armes

Adoption le 18 novembre de l'accord international contre les bombardements urbains

Les États sont invités le 18 novembre à Dublin pour adopter l'accord international contre les bombardements en zones peuplées.