Goto main content
 
 

Le projet Making It Work dit non à la violence faite aux femmes handicapées

Inclusion
International

Le projet Making It Work « Genre et handicap » lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles handicapées en Afrique. Il réaffirme leur leadership en soutenant des organisations locales dirigées par des femmes handicapées dans 10 pays du continent africain.

Une femme en fauteuil roulant

Grace Jerry est la fondatrice et directrice exécutive de l'Association Inclusive Friends (IFA). | © P. Meinhardt / HI

Les femmes en situation de handicap sont au moins deux à trois fois plus susceptibles que les autres femmes de subir des violences. Entre 40 % et 68 % d’entre elles subissent des violences sexuelles avant l'âge de 18 ans.

Le projet Making It Work Genre et Handicap (MIW) vise l’élimination de la discrimination et des violences faites aux femmes et les filles handicapées. Pour cela, HI travaille avec plus de 20 organisations partenaires de femmes handicapées localisées au Bénin, au Burundi, au Cameroun, au Kenya, au Malawi, au Nigéria, en Ouganda, au Rwanda, au Sénégal et au Togo.

MIW permet de fournir un accompagnement, des outils techniques, un appui financier et de créer des synergies, pour encourager et pérenniser les actions menées par les féministes handicapées leaders.

Adelaide NYIGINA, ABPDFH-Urumuri (Burundi) 

« Nous disons NON à l'impunité liée aux violences faites aux femmes handicapées. »

Une femme handicapéeAdelaide est la présidente du Conseil de surveillance de Urumuri, l’Association Burundaise pour la Promotion des Droits des Femmes Handicapées (ABPDFH). L’ABPDFH est l’unique association burundaise qui défend les droits des femmes handicapées. Grâce à elle, ces dernières se regroupent pour défendre leurs droits. Elles commencent enfin à être inclues par le gouvernement dans les événements concernant les droits des femmes.

 

 

Josephta Mukobe, WCC (Kenya) 

Une femme handicapée« Rejoignez les femmes handicapées dans la lutte contre les violences basées sur le genre, pour qu'elles puissent vivre dans le respect et la dignité. »

 

 

Jane Kihungi, WCC (Kenya) 

« Brisez le silence, exprimez-vous contre les violences basées sur le genre. »

Une femme handicapéeJosephta est secrétaire générale et Jane est directrice exécutive de Women Challenged to Challenge (WCC), une organisation de femmes handicapées du Kenya. Josephta est l'une des premières femmes handicapées kenyanes à avoir travaillé pour le gouvernement kenyan. Jane est la cofondatrice de WCC et une activiste reconnue.  WCC plaide en faveur de politiques d'intégration des femmes handicapées, y compris les femmes handicapées réfugiées au Kenya. L’organisation travaille par exemple sur la santé et les droits sexuels et reproductifs des femmes handicapées et sur la participation des femmes handicapées à la vie politique.

 

Winnie Namukwaya, MUDIWA (Ouganda) 

« Agissez MAINTENANT ! Stop à la violence contre les femmes et les filles ayant des handicaps psychosociaux. »

Une femme handicapéeWinnie est la directrice exécutive de l'association des femmes handicapées de Mubende (MUDIWA), en Ouganda. MUDIWA est une organisation communautaire fondée en 2004 par des femmes ayant différents types de handicaps et dirigée par elles. Les objectifs de l'organisation sont de réduire les cas de violences basées sur le genre à l'encontre des femmes et des filles handicapées et de renforcer leur pleine participation à la société. MUDIWA travaille avec les leaders culturels et les hommes en général, afin de changer leur mentalité et leurs comportements, et d'accroître leurs connaissances sur les violences basées sur le genre, ce qui leur permet de sensibiliser leurs pairs.

 

Janet Ajangi, LIDDWA (Ouganda) 

« Il est temps pour nous, femmes handicapées, de nous battre pour la justice. »

Une femme handicapéeJanet est membre active et défenseuse de l'Association des femmes handicapées du district de Lira (LIDDWA), en Ouganda. LIDDWA est une organisation locale de femmes handicapées créée en 2001. Les fondatrices de l'association ont uni leurs forces pour faire connaitre leurs droits et ceux d'autres femmes et filles handicapées. Les membres du conseil d'administration sont des femmes ayant un large éventail de handicaps, notamment physiques, sensoriels et intellectuels. Forte de 450 membres, LIDDWA est une interlocutrice privilégiée du gouvernement local pour l’inclusion réelle des femmes handicapées.

 

Gaudence Mushimiyimana, UNABU (Rwanda) 

« Mouvements féministes : soyez aux côtés des organisations de femmes handicapées pour éliminer la violence à leur encontre ! »

Une femme handicapéeGaudence est la directrice exécutive d'UNABU (Umuryango Nyarwandaw'Abagore Bafite Ubumuga, qui se traduit en français par l'Organisation rwandaise des femmes handicapées). UNABU permet aux femmes handicapées de devenir des agentes du changement, de revendiquer leurs droits et d'affirmer leur dignité en tant qu'êtres humains par le biais du plaidoyer et de l'autonomisation, en vue d'un activisme communautaire plus fort. Le travail de plaidoyer d'UNABU porte sur les droits humains, la violence sexiste, la santé et les droits sexuels et reproductifs, l'accès à la justice et l'autonomisation économique. Au cours des dernières années, UNABU s'est considérablement développée et a étendu sa portée (plus de 13 000 filles et femmes handicapées organisées en 360 groupes locaux autonomes). Récemment UNABU s’est engagée dans l’adaptation au changement climatique pour aider les femmes handicapées à se positionner en actrices de l’adaptation et réduire son impact sur leurs conditions de vie.

Rosemary Wanjiku Olang, KEFEADO (Kenya) 

« J’exige que justice soit faite pour les femmes et les filles handicapées victimes de violences sexistes. »

Une femme handicapéeRosemary est présidente d'un groupe d'action communautaire dans l'Ouest du Kenya. Elle défend les droits des femmes et des filles handicapées. Elle travaille avec KEFEADO, la Kenya Female Advisory Organization in Western Kenya (l’Organisation de conseil aux femmes du Kenya dans l'ouest du Kenya), une organisation inclusive dirigée par des femmes. Ensemble, elles s'attaquent aux inégalités entre les sexes, à la prévention des violences basées sur le genre et à la justice économique.

 

 

Martha Momba, VIHEMA (Malawi) 

Une femme handicapée« Fin des violences basées sur le genre = une meilleure participation des femmes handicapées au développement du pays. »

 

 

 

Mercy Jeremia, VIHEMA (Malawi) 

« Les femmes sourdes et aveugles ont le droit de prendre leurs propres décisions et de s'exprimer ! »

Une femme handicapéeMartha est coordinatrice des programmes et Mercy est membre du conseil d'administration de la Visual Hearing Impairment Membership Association (VIHEMA), l’Association de membres ayant des handicaps visuels et auditifs. VIHEMA est une association de personnes sourdes et aveugles qui défend leurs droits au Malawi. Elle s'efforce d'améliorer leur bien-être en défendant leurs intérêts. Par exemple, VIHEMA travaille sur l'accès à l'éducation et aux services de santé et cible spécifiquement l'autonomisation économique et la sensibilisation à la santé et aux droits sexuels et de la reproduction pour les femmes sourdes et aveugles. VIHEMA joue un role primordial dans la lutte contre les stérilisations forcées pour les jeunes filles sourdes et aveugles.

Grace Jerry, IFA (Nigeria) 

« Les femmes handicapées du monde entier vous rappellent de METTRE FIN aux violences ! »

Une femme handicapéeGrace Jerry est la fondatrice et directrice exécutive de l'Association Inclusive Friends (IFA). Elle est une militante des droits humains, du handicap et du genre, ainsi qu'une artiste de renom. IFA est une organisation de personnes handicapées dirigée par des femmes, qui œuvre en faveur de l'inclusion des personnes handicapées. Elle lutte pour la démocratie, une bonne gouvernance et la paix, l'élimination des violences faites aux femmes et aux filles handicapées, une éducation inclusive de qualité et l'autonomisation économique. Cette année, IFA célèbre son 10e anniversaire et la formidable croissance qu’elle a connu depuis quelques années.

 

Copyright photos : © P. Meinhardt / HI

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Nicolas Klein

Nicolas Klein
Responsable Communication institutionnelle
(+352) 42 80 60 28
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Handicap International, la rétro 2023
© Crolle Agency / HI
Mobilisation

Handicap International, la rétro 2023

À l’occasion des traditionnels vœux, découvrez un florilège des actions réalisées par les équipes de Handicap International en 2023 grâce aux donateurs et partenaires de l’association.

 

Déclaration commune sur la situation humanitaire à Gaza
© T. Million / HI
Urgence

Déclaration commune sur la situation humanitaire à Gaza

Handicap International Luxembourg, Médecins Sans Frontières Luxembourg, CARE Luxembourg et UNICEF Luxembourg joignent leur voix pour alerter sur la situation humanitaire catastrophique à Gaza et appellent à un cessez-le-feu et à l’accroissement de l’aide humanitaire. 

Les personnes handicapées face au changement climatique
© Parany.photo / HI
Prévention et santé

Les personnes handicapées face au changement climatique

Cyclones, inondations, sécheresses… Le changement climatique amplifie les discriminations et affecte particulièrement le quotidien des personnes handicapées.