Aller au contenu principal
 
 

Laos

Plus de 50 ans après les premiers bombardements américains pendant la guerre du Vietnam, le Laos reste l'un des pays les plus contaminés par les armes à sous-munitions de la planète. Les conséquences en sont dramatiques : depuis 1964, plus de 50 000 victimes ont été tuées ou blessées par ces engins.

Séance d'éducation aux risques des restes explosifs de guerre - HI Laos

Séance d'éducation aux risques des restes explosifs de guerre - HI Laos | © N. Lozano Juez / HI

Actions en cours

HI travaille à réduire la menace des armes à sous-munitions et de tous les restes explosifs de guerre au Laos. Ses équipes d'experts en déminage travaillent aux côtés des villageois touchés par la présence de ces armes. Ils nettoient le terrain, détruisent les engins et sensibilisent la population locale aux dangers qu'ils représentent.

Parallèlement, l'organisation mène des projets de développement visant à réduire le risque de handicap et à améliorer l'inclusion sociale des personnes handicapées. L'accent est également mis sur la prévention du handicap chez les enfants de moins de 5 ans. HI encourage la détection du handicap, mène des activités de sensibilisation au handicap et organise des séances de stimulation des nourrissons. HI vise également à réduire l'incidence du VIH/SIDA et de maladies telles que le paludisme chez les femmes, les enfants et les adolescents.

Dans plusieurs provinces, HI vise également à améliorer l'accès à l'éducation des enfants défavorisés et les compétences en lecture de tous les enfants, avec une attention particulière pour les enfants qui ne parlent pas la langue lao et les enfants handicapés.

Enfin, HI travaille à l'amélioration de la prise en charge des personnes nécessitant une réadaptation. L'organisation collabore avec les organismes publics pour développer le secteur de la réadaptation du pays et assure la formation des professionnels travaillant dans ce domaine.

Paroles du terrain

Laos : 50 ans après, le triste héritage de la guerre du Vietnam
© Tim Dirven - Panos
Mines et autres armes

Laos : 50 ans après, le triste héritage de la guerre du Vietnam

50 ans après les Accords de Paris du 27 janvier 1973, l’héritage des bombardements massifs lors de la guerre du Vietnam est bien tangible. Le Laos voisin a été particulièrement touché, alors même qu’il n’était pas partie au conflit. Le pays est aujourd’hui considéré comme l’un des plus pollués au monde par les armes à sous-munitions.

Laos : deux victimes de sous-munitions témoignent
© N. Lozano Juez / HI
Mines et autres armes

Laos : deux victimes de sous-munitions témoignent

A trente ans d’intervalle, deux habitants du même village laotien témoignent de leurs accidents liés à l’explosion d’une sous-munition.

Dépollution au Laos : les équipes de déminage ne lâchent rien !
© N. Lozano Juez / HI
Mines et autres armes

Dépollution au Laos : les équipes de déminage ne lâchent rien !

Au Laos, HI poursuit ses interventions afin d’éliminer la menace et de réduire le risque humanitaire et socioéconomique que les restes explosifs de guerre font aujourd’hui encore peser sur les populations du pays.

Aidez-les
concrètement

Situation du pays

Carte des interventions de HI au Laos

Le Laos vit depuis plus de 50 ans avec la menace quotidienne des armes à sous-qui munitions entravent le développement du pays, considéré comme l'un des plus pauvres au monde.

La République démocratique populaire du Laos présente le plus haut niveau de contamination par les restes explosifs de guerre. Sur les 17 provinces du Laos, 15 sont contaminées par quelque 80 millions d'engins non explosés, pour la plupart des armes à sous-munitions larguées il y a plus de 50 ans par les États-Unis pendant la guerre du Vietnam. Ces engins continuent de terroriser les habitants du pays. Depuis 1964, plus de 50 000 personnes ont été tuées ou blessées par un accident causé par des restes explosifs de guerre, dont près de la moitié en temps de paix. Malgré une baisse du nombre de victimes au cours des cinq dernières années, il y a toujours de nouvelles victimes chaque année.

Le Laos est confronté à des défis importants, en particulier à celle de réduire le niveau élevé de malnutrition. L'accès aux structures de santé dans les zones rurales reste très limité et les agents de santé manquent de compétences et de formation.

Nombre d’employés HI : 112

Date d’ouverture du programme : 1983

Nos actions
pays
par pays