Accès direct au contenu
 
 

Covid-19 en Haïti : sensibilisation de la population et des taxis-moto

Prévention et santé Urgence
Haïti

Dans ces deux vidéos, Fanor Gustave et Charles Fernand, membres de notre équipe sur place, vous expliquent les actions mises en place par Handicap International en Haïti pour contribuer à freiner la propagation du coronavirus : la sensibilisation de la population aux gestes barrières et celle des chauffeurs de taxis-moto à Port-au-Prince, un moyen de transport très utilisé.

Sensibilisation des chauffeurs de taxis-moto à Port-au-Prince

Sensibilisation des chauffeurs de taxis-moto à Port-au-Prince | © HI

Fanor Gustave, chef de projet Handicap Interantional en Haïti, explique les séances de sensibilisation que son équipe mène pour prévenir la propagation du coronavirus dans le pays :

 

Charles Fernand, chef de projet Sécurité routière pour Handicap International en Haïti, explique le projet de sensibilisation des taxis-moto à Port-aux-Prince dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19 :

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Nicolas Klein

Nicolas Klein
Responsable Communication institutionnelle
(+352) 42 80 60 28
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les personnes handicapées face au changement climatique
© Parany.photo / HI
Prévention et santé

Les personnes handicapées face au changement climatique

Cyclones, inondations, sécheresses… Le changement climatique amplifie les discriminations et affecte particulièrement le quotidien des personnes handicapées.

HI fournit de l'aide dans 94 abris à Gaza
© HI
Réadaptation Urgence

HI fournit de l'aide dans 94 abris à Gaza

HI et ses partenaires ont distribué de l'aide à plus de 3 500 personnes à Gaza depuis le 7 octobre.

HI apporte son soutien aux Népalais touchés par un nouveau tremblement de terre
© HI
Urgence

HI apporte son soutien aux Népalais touchés par un nouveau tremblement de terre

Les équipes de HI sont arrivés dans les zones les plus touchées afin d'évaluer les besoins et soutenir les services de santé locaux après le tremblement de terre du 3 novembre.