Goto main content
 
 

Des jeux pour protéger les jeunes ukrainiens des engins explosifs

Mines et autres armes Urgence
Ukraine

Les équipes HI utilisent des méthodes interactives pour sensibiliser les jeunes aux dangers des restes explosifs de guerre.

Yevheniia KHORUZHA, responsable de l'éducation au risque chez HI, explique aux enfants les comportements à adopter en matière de sécurité à travers une histoire éducative préparée par les équipes HI de Poltava.

Yevheniia KHORUZHA, responsable de l'éducation au risque chez HI, explique aux enfants les comportements à adopter en matière de sécurité à travers une histoire éducative préparée par les équipes HI de Poltava. | © Hlib Kostenko / HI

HI organise régulièrement des séances "traditionnelles" d'éducation au risque dans diverses écoles de l'est de l'Ukraine. L'objectif de ces sessions est d'apprendre aux plus jeunes à être extrêmement vigilants, à reconnaître les signes de danger et à adopter des comportements sûrs pour se protéger et protéger leur famille.

En classe, les enfants sont testés sur leurs connaissances afin d'évaluer leur niveau de compréhension de ces sujets au début et à la fin des sessions HI.

"En général, les enfants ont déjà une certaine connaissance du sujet grâce à la télévision, à leurs parents ou à Internet, mais ils disposent souvent d'informations incorrectes ou incomplètes. Nous leur enseignons donc un comportement et des informations appropriés", explique Victoria Vdovichuk, responsable de l'éducation au risque des munitions explosives (EORE) chez HI à Kharkiv, dans l'est de l'Ukraine.

Mais les équipes de HI ont également développé des méthodes plus ludiques pour interagir avec les enfants, notamment les plus jeunes. Pour les enfants âgés de 5 à 11 ans, le support pédagogique utilisé est le conte. L'une des histoires met en scène une petite fille malencontreusement blessée par un engin explosif.

"Nous leur suggérons de donner des prénoms aux différents personnages de l'histoire. Ils peuvent également s'identifier à la petite fille et éprouver de l'empathie pour elle. Ce processus les aide à se sentir plus impliqués", explique Yevhenii FEDOROV, chargé de l’éducation aux risques pour HI à Poltava, dans l'Est de l'Ukraine.

Les quêtes constituent un autre outil de sensibilisation. En septembre 2023, les équipes HI ont organisé une quête de grande envergure dans un petit village rural où résident de nombreuses familles de personnes déplacées dans la région de Poltava. Après quelques points théoriques pour leur présenter les différents types d'engins explosifs, les types de blessures que ces armes peuvent causer, les signes d'alerte et les comportements sûrs à adopter, les jeunes participants ont commencé le jeu sur une île fictive, baptisée "Safety Island" (île de la sécurité). Objectif : se déplacer d'un point à un autre en accomplissant diverses tâches. Les participants ont résolu des énigmes, cherché un moyen sûr de sortir du labyrinthe, fait des puzzles, etc. Ils devaient également choisir des chemins sûrs marqués par des cônes, des rubans de signalisation et des panneaux d'avertissement officiels tout au long du parcours. Les équipes se sont également affrontées pour préparer le sac à dos d'urgence. À la fin de la quête, les participants ont reçu des produits souvenirs tels que des sacs à provisions et des ballons.

Une femme montre un panneau à des enfants

Les équipes HI de Poltava ont organisé un quizz spécial (quest) pour les IDP (adultes + enfants) afin de les sensibiliser aux dangers des munitions explosives. ©H.Kostenko / HI

"Les enfants sont un public incroyable car ils nous posent toujours beaucoup de questions et sont très curieux", conclut Alla Borysova, responsable des équipes EORE de HI à Poltava.

Artem est un habitant de 12 ans de la région de Poltava. Il est venu à la quête avec son père, professeur de physique, et ses camarades de classe :

"J'ai trouvé cette quête très utile pour apprendre que les engins explosifs peuvent être cachés dans des objets ordinaires, de sorte qu'ils peuvent être confondus avec quelque chose d'autre et que cela peut être dangereux ! Il faut que je m'en souvienne !"

Tous victimes de la guerre, une grande majorité de ces enfants ont déjà vécu ou traversé des zones contaminées par des engins explosifs, ou ont dû se cacher lors de bombardements. Ces séances sont aussi l'occasion pour eux de partager leurs propres sentiments et expériences.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Nicolas Klein

Nicolas Klein
Responsable Communication institutionnelle
(+352) 42 80 60 28
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI déplore la mort tragique d'un membre de son personnel à Gaza
© HI
Urgence

HI déplore la mort tragique d'un membre de son personnel à Gaza

Handicap International / Humanity & Inclusion (HI) est profondément attristée et indignée par la mort de sa collègue Muna et de toute sa famille, après que les forces israéliennes ont bombardé sans discernement sa maison dans le sud de Deir Al-Balah, à Gaza, le 8 juin 2024.

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante
© T. Nicholson / HI
Mines et autres armes Urgence

À Kharkiv, en Ukraine, la situation est très préoccupante

Depuis le 10 mai dernier, la Russie mène une nouvelle offensive dans la région. Avec la détérioration de la situation sécuritaire, les besoins humanitaires ne cessent d’augmenter.

Journée mondiale d'action le 2 mai : Cesser tout transfert d'armes
© HI
Mines et autres armes Urgence

Journée mondiale d'action le 2 mai : Cesser tout transfert d'armes

Au sein de la coalition #CeasefireNow, Handicap International participe le 2 mai à une Journée mondiale d'action appelant à cesser tout transfert d’armes à Israël et aux groupes armés palestiniens, et demande un cessez-le-feu immédiat à Gaza.