Goto main content
 
 

Gaza : les souffrances inacceptables des civils

Urgence
Territoires Palestiniens Occupés

Les attaques du Hamas et les représailles d'Israël ont un impact dévastateur sur les civils.  Au moins 1 300 personnes ont perdu la vie en Israël et 1 400 à Gaza. Présente en Palestine depuis 1996, HI prépare une réponse d'urgence.

Photo d'archives 2015 : Les vestiges de l'hôpital al Wafa à Shejaiya, Gaza, un hôpital spécialisé dans la rééducation physique. La zone de Shejaiya a été en grande partie détruite lors de l'opération Bordure protectrice de l'été 2014. La zone est fortement contaminée par des restes explosifs de guerre et le déblaiement des décombres est lent.

Photo d'archives 2015 : Les vestiges de l'hôpital al Wafa à Shejaiya, Gaza, un hôpital spécialisé dans la rééducation physique. La zone de Shejaiya a été en grande partie détruite lors de l'opération Bordure protectrice de l'été 2014. La zone est fortement contaminée par des restes explosifs de guerre et le déblaiement des décombres est lent. | © Tom Shelton / HI

Danila Zizi, responsable de HI pour la Palestine, décrit la situation humanitaire désastreuse à Gaza. 

Une situation insoutenable pour les civils

« Les récentes attaques du Hamas et les ripostes d'Israël ont un impact dévastateur sur les civils. L'escalade de la violence entraînera de nouvelles pertes en vies humaines. Nous sommes profondément préoccupés par la sécurité des civils des deux côtés. 

La sécurité des civils et des infrastructures civiles devrait être la priorité. Nous appelons à un cessez-le-feu immédiat. Tant que les hostilités se poursuivent, HI appelle toutes les parties à établir des cessez-le-feu humanitaires quotidiens afin de permettre aux acteurs humanitaires d'acheminer l'aide en toute sécurité. 

Un réseau de volontaires à Gaza 

Selon le ministère de la Santé palestinien, 6 049 personnes ont été blessées à Gaza (12 octobre, 12h). 60 % d’entre elles sont des femmes et des enfants. 260 000 habitants de Gaza ont fui leur domicile en raison des bombardements et des pilonnages. La population est traumatisée.

HI et ses partenaires s'appuient sur un réseau de 300 bénévoles formés pour servir de premiers intervenants en cas de crise ou d'urgence. Depuis le début des bombardements, certains d'entre eux ont trouvé refuge dans des centres d’accueil, d'autres sont confinés chez eux et attendent un cessez-le-feu pour pouvoir se déplacer. Ces centres sont la plupart du temps des bâtiments collectifs, des écoles, etc. 

Ces bénévoles ont commencé à identifier les besoins des personnes handicapées, des personnes blessées ou traumatisées, des femmes et des enfants dans les centres d’accueil.

Réadaptation et santé mentale 

Le personnel de HI est en mesure de fournir des services de réadaptation d'urgence et un soutien psychosocial aux personnes blessées et traumatisées par ces violences. Nous le ferons dès que le passage de l'aide humanitaire sera garanti, car nous devons assurer la sécurité et la protection de notre équipe.

Nous sommes également en mesure de fournir des appareils d’aide à la mobilité, comme des béquilles, des fauteuils roulants, mais aussi des pansements, des trousses de premiers secours, etc.

Cinq stocks d’urgence 

Avec nos partenaires, nous avons par ailleurs constitué cinq stocks d'urgence dans les cinq gouvernorats de Gaza. Nous prévoyons de lancer la livraison d'équipements et d'articles provenant des stocks d'urgence de HI dès qu'un cessez-le-feu humanitaire permettra le passage en toute sécurité du personnel et des véhicules. 

Nous disposons notamment d'articles non alimentaires (NFI) tels que des kits d'hygiène et de cuisine, ainsi que des stocks de kits de premiers secours (comprenant tous les articles nécessaires pour soigner une blessure légère). Nous pouvons également aider les établissements de santé en leur fournissant des services de réadaptation précoce et des services post-traumatiques. 

Éducation aux risques

HI et ses partenaires envisagent également de lancer une campagne de sensibilisation à la préparation aux conflits et des sessions d'éducation aux risques afin de sensibiliser les gens aux dangers que représente la présence de restes explosifs de guerre et de les conseiller sur la manière de se protéger des frappes aériennes et d'autres événements liés au conflit.

Lors des bombardements et des tirs d'obus, de nombreuses bombes n'explosent pas à l'impact et constituent une menace à long terme ; celles qui explosent laissent des restes qui peuvent également être dangereux. 

La situation humanitaire est catastrophique. Gaza étant totalement assiégée et la violence s'intensifiant, les besoins humanitaires continueront certainement à augmenter dans les jours à venir, notamment en ce qui concerne l'accès à la nourriture, à l'eau et à l'assainissement. »

À propos de HI en Palestine 

HI a lancé son premier projet en Palestine en 1996. Depuis 27 ans, HI répond aux besoins de la communauté palestinienne - tant en Cisjordanie qu'à Gaza - dans plusieurs secteurs. Actuellement, HI Palestine met en œuvre des projets de préparation aux catastrophes et de réduction des risques, de réadaptation physique et fonctionnelle, d'inclusion économique et de relance économique, et d'éducation inclusive.
 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Nicolas Klein

Nicolas Klein
Responsable Communication institutionnelle
(+352) 42 80 60 28
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Journée mondiale d'action le 2 mai : Cesser tout transfert d'armes
© HI
Mines et autres armes Urgence

Journée mondiale d'action le 2 mai : Cesser tout transfert d'armes

Au sein de la coalition #CeasefireNow, Handicap International participe le 2 mai à une Journée mondiale d'action appelant à cesser tout transfert d’armes à Israël et aux groupes armés palestiniens, et demande un cessez-le-feu immédiat à Gaza.

Aucun endroit sûr à Gaza : Khan Younès est inhabitable
© HI
Urgence

Aucun endroit sûr à Gaza : Khan Younès est inhabitable

Alors que la guerre à Gaza entre dans son septième mois, Handicap International exprime sa profonde inquiétude quant à la sécurité des milliers de familles qui pourraient être forcées de quitter Rafah pour se rendre à Khan Younès et dans d'autres zones de la bande de Gaza.

Un tiers des pays dans le monde ont été touchés par les armes explosives en 2023
© S. Hejji / HI
Mines et autres armes Urgence

Un tiers des pays dans le monde ont été touchés par les armes explosives en 2023

Le 22 avril 2024, le Réseau international sur les armes explosives (INEW)* publie l'Observatoire 2023 des armes explosives. 75 pays et territoires ont été touchés par l’utilisation d’armes explosives, indique le rapport.